speedrecette : recettes de cuisine


120 000 recettes de cuisine en un clic !!!







Recommandez cette page

Masterchef, moi je vote non ! non !! et non trois fois !!! Vous n?aurez pas le tablier des Masterchef madame TF1 !!!

4.0/5 (3 votes)






Une recette du site :doriannn.blogspot.com




Jeudi soir, 21h moins quelque chose je suis collé devant mon poste à attendre la première du Masterchef sur TF1, c?est qu?on m?a promis du sang, de la sueur, et surtout de la cuisine à fond les fourneaux ! Anton, Demorand et Camdeborde c?est que l?affiche est plus que prometteuse !
Et dès que ça commence la mécanique se met en place, le jury jurite, la dame qui présente passe les plats et les gentils participants qui adorent la cuisine, que c?est toute leur vie la cuisine, et que justement ils ont la chance de leur vie, la chance ! les candidats donc, essayent de cuisiner au milieu de tout ça?
Un jury au goût sauvage, la dame qui sourit, des candidats qui chantent? enfin qui cuisinent avec bonheur, ça me ressemblerait presque à quelque chose de déjà vu ça?
Le problème quand on commence les comparaisons, c?est toujours pareil, y?a toujours un moment où ça coince, y?a pas, y?a toujours ce moment ! Comme le Masterchef commençait doucement, je me suis demandé qui pouvait ressembler à Man?uvre dans la brochette du jour. Lunettes noires, sarcastique et insupportable, le Demorand n?était pas loin. Le Manoukian et son côté surréaliste, Camdeborde le carnivore forcément? C?est quand j?ai commencé à imaginer Anton en train de chanter les brunes ça compte pas pour des prunes en frétillant dans une robe affriolante à la Lio que? Y?a toujours un moment?
Pendant que j?essaie d?arrêter mon imagination les candidats se suivent et? se suivent? et se suivent? Et je commence à trouver curieuse cette drôle d?habitude qu?il a, le candidat, à pleurer, y gagne, y pleure, y perd, y pleure, c?est à se demander s?il ne pleurerait pas même en faisant match nul !
Et pendant ce temps le jury taille, coupe, casse sauvagement le candidat pleureur.
Le problème quand on commence les comparaisons? J?attendais la saillie définitive à la Man?uvre, digne de son Kurt Cobain est mort une deuxième fois ce matin après la prestation d?un malheureux candidat ou du surréalisme à la Manoukian citant Deleuze dans le texte et ça vient pas?
Mais quand ça veut pas... Ça franchement je le mangerai pas dans un restaurant, lance un des jurys, sauvage effectivement? Et voilà que Demorand se lève et comme un aigle, l??il noir, il fond sur le malfaisant cuisinier qui lui propose du sucré salé ! J?en frissonne, et là il le crucifie d?un eh ben moi j?aime pas le sucré salé ! Y?a pas quand ça veut pas? Et soudain cette phrase lâchée par un des jurys, c?est pas en coupant les cheveux qu?on devient cuisinier, prend un sens tout particulier ! Et je me demande si c?est en cuisinant que l?on apprend à captiver les foules?
Et puis les villes s?enchainent et toujours la même chose, Marseille et puis Lille et puis Toulouse et puis? Le jury attend toujours et encore du local, du typique, du fait dans le coin, on n?est pas chez les Beatles m?sieur dame et pourquoi pas du japonais à Marseille tant qu?on y est ! Et les candidats se suivent? se suivent? se suivent...
Et alors que je suis à fond à fond dans l?émission? en relisant l??uvre de Proust en hongro-moldave, en me faisant les ongles des pieds et en buvant un p?tit café pour la route, alors que je suis donc harponné par une passion profonde, d?un coup je me demande si je n?ai pas loupé quelques épisodes ! Le temps de tourner une page ou deux de Proust peut-être et les voilà tous à s?éplucher l?oignon ! Me serais-je endormi, trop de joie me fait parfois cet effet? Et c?est là que je me pose la question du jour, ça devait pas parler de bouffe ce truc-là au fait ???
Alors j?attends la fin après 23h bien passées et je me rends compte que finalement je n?ai eu ni sang, ni sueur et surtout surtout pas l?once d?un pouce de cuisine ! L?émission m?a passionné? Tu ne voudrais pas te passionner moins fort là m?a même dit Marie plusieurs fois en me donnant des grands coups de coudes dans les côtes? passionné fermement !
Du coup la question va rester posée jusqu?à jeudi prochain pourrais-je résister au plaisir d?y retourner, d'espérer encore du sang, de la sueur et de la cuisine BORDEL ! Suspens !

Mais pourquoi, je vais m?occuper des mes amis les oignons moi maintenant? est-ce que je vous raconte ça?
...

Voir la recette originale



D'autres recettes








Concours culinaire

Partenaires | Contact | Ajoutez votre site / blog | ©2010-2014 speedrecette.com